L’Équipage Jean de Beaune s’offre un deuxième bouton

Rappel historique

La tête d’autour choisie comme motif du bouton de notre équipage lors de sa création en 1991 avait été dessinée en 1988 par Francis Bérille. Il avait cependant fallu attendre 1993 pour que nous décidâmes de chasser en tenue. Grâce à un ami de l’équipage, René Falguières, la matrice du bouton avait été réalisée dans les ateliers de la Monnaie de Paris. Le graveur avait pris quelques libertés dans l’exécution de son travail mais le résultat était néanmoins superbe!
Malheureusement, avec le temps, le coût prohibitif des boutons nous fit confier en 1999 leur réalisation à la Maison Arthus-Bertrand qui égara malheureusement la matrice que nous lui avions confiée.

Esquisse de la tête d’autour de Francis Bérille en relief

En 2012, avec notre accord, l’entreprise fit alors réaliser une nouvelle matrice à partir d’un bouton original en sa possession mais, la réplique étant grossière, les derniers boutons qui nous furent livrés avaient perdu leur âme. L’arrivée de nouveaux membres au sein de l’équipage nous a conduits à projeter la réalisation d’une nouvelle matrice. En effet il n’est pas exceptionnel que certains équipages de vénerie aient eu deux boutons dans leur histoire. Je pense notamment aux si célèbres Rallye Bourbonnais et Rallye Montpoupon.

Dix-huit mois de gestation pour un résultat d’exception

Les choses se sont lentement mises en place. Une année et des recherches tenaces de Joël Baudy, le graveur à qui nous avons demandé la réalisation de la matrice du nouveau bouton, ont été nécessaires pour trouver à Besançon l’aciériste capable de fournir un bloc d’acier propre à être gravé, puis des semaines de négociations pour convaincre un intermédiaire domicilié dans la Meuse de nous livrer le petit cylindre d’acier convoité. Il faut savoir que ce genre d’industrie ne travaille pas avec des particuliers et ne répond qu’à des commandes de grosses quantités.
Nous reçûmes  enfin un cylindre d’acier brut de 650 grammes qu’il a fallu faire usiner dans une entreprise spécialisée pour le mettre aux dimensions parfaites (au micron près) et le rendre brillant comme un miroir, prêt à être gravé.

Sitôt le travail de gravure de Joël BAUDY terminé, la matrice a été confiée à un graveur médailler lyonnais, Nicolas SALAGNAC, meilleur ouvrier de France, pour en parfaire une finition compatible avec la frappe.
Cette opération enfin terminée, la pièce a été soumise à l’opération ultime de la trempe avant que quelques jours plus tard sorte enfin des mains de Nicolas SALAGNAC la première médaille destinée à devenir le bouton que nous vous présentons.

Citation
“ Hagard: oiseau de chasse capturé dans la nature en livrée d'adulte, c'est à dire ayant mué au moins une fois. ”
Lexique de la chasse au vol