L’équipage Jean de Beaune en deuil.

Décès de Nadine Bocquillon le 25 mars 2018

Triste début de printemps où tu nous a quittés, à la première heure de ce jour des Rameaux. Tu t’es envolée vers le ciel, comme un oiseau, nous laissant en bas, avec nos souvenirs.

Entrée dans l’équipage durant l’été 1993, tu étais une fille de la forêt. Née à la lisière du beau massif des Bertranges, ton enfance fut bercée par les récits de chasse, le récri des chiens et les fanfares de trompe de chasse. Ton sens inné de la chasse nous étonnait. Lorsque nous volions en équipage, sous une dilettante nonchalance, l’oiseau sur le poing et une cigarette dans l’autre main, tu te postais instinctivement toujours au bon endroit, celui où passait immanquablement le lapin de chasse.

Ton amour pour les animaux était anthropomorphique. Pour tous les animaux, y compris ceux que tu chassais, ce qu’il serait bien difficile à expliquer et à faire comprendre aux idéologues qui ont choisi l’abrutissement de l’acculturation pseudo-écologico-médiatique plutôt que les émotions primitives de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs-cavernicoles. Pour tes chiens et tes oiseaux cet amour était quasiment maternel. C’est de ton élevage que je tins ma première teckel à poil dur, Iole, née en septembre 1993, ramenée à la maison à l’occasion d’un stage Trompe et vénerie à Poiseux.

Je garderai toujours de toi, gravé dans ma mémoire, l’image de ton visage inondé de larmes et de ton désarroi quand ton premier oiseau de vol, Boston, tiercelet de Harris fut victime d’un accident de chasse fatal et s’éteignit sur ton poing après t’avoir lancé un regard bouleversant.

Aujourd’hui, c’est ton équipage Jean de Beaune, chère Nadine, qui est désemparé et affligé. Dieu, j’en suis certain, t’a déjà réservé un bonheur éternel, parmi les tiens, avec tes chiens et tes oiseaux.

       Hubert Beaufrère

Citation
“ Chasse au vol: chasse pratiquée avec des oiseaux de proie dressés à prendre du gibier sauvage dans son milieu naturel. ”
Lexique de la chasse au vol